OUVRAGES ET ARTICLES PUBLIES.

 Publications (scoutisme)

Les actes du colloque de Montpellier, Un siècle de scoutisme en Europe (septembre 2000), sous la direction du professeur Gérard CHOLVY, sont publiés sous le titre :
Le Scoutisme. Un mouvement d'éducation au XXe siècle. Dimensions internationales
Voir le bon de souscription à la fin de cette Lettre d'informations.

Gérard CHOLVY et Yves-Marie HILAIRE, Religion et société en France, Privat, 2002.
Tome : 1914-1945
p. 125-160 : La jeunesse explore des sentiers nouveaux (années trente)
p. 223-226 : L'apogée des mouvements de jeunesse chrétiens (1940-44)
Tome : 1945-75
p. 85-94 : Réorganisation de l'Église de France et crise des mouvements de jeunesse (1956)
p. 126-127 : La crise de la jeunesse protestante dans les années soixante
p. 160-165 : Une Église de militants ? Le déclin des mouvements d'Action catholique
p. 203-207 : Les vicissitudes des mouvements de jeunesse

Françoise ROSART et Thierry SCAILLET (sous la dir.), Entre jeux et enjeux. Mouvements de jeunesse catholiques en Belgique, 1910-1940, Louvain-la-Neuve, octobre 2002, 325 p. + illus. ISBN 2-87209-689-2. En souscription jusqu'au 31 octobre 2002 au prix de 21 euros (prix définitif : 24,80 euros), non compris les frais de port. Éditions Academia-Bruylant, Grand'Place, 29, 1348 Louvain-la-Neuve, Belgique. Tél: +32/10/45.23.95. Fax: +32/10/45.44.80. mail: academia.bruylant@skynet.be

Historial de la Grande Guerre de Péronne (Somme), Les Américains en Picardie. Au service de la France dévastée, catalogue de l'exposition, 3 mai-31 août 2002, 159 p., 23 euros. Plusieurs pages sur le scoutisme, dans le cadre du CARD, écrites par Nicolas Palluau.

Maurice CAPUL, " Le scoutisme au collège Saint-Caprais, Agen (1940-1947) ", Revue de
l'Agenais, janvier-mars 2002, p. 53-60.

Pierre GIOLITTO, Grenoble, 1940-44, Perrin, 2001, évoque longuement Guy Esclache, né en 1918, fusillé en 1945, un ancien J.O.C. et S.D.F., devenu un des pires complices du S.D. de Grenoble.

Jean QUELLIER, Opinions et comportements politiques dans le Calvados sous l'Occupation allemande, Presses universitaires de Caen, 2001, 30,50 euros. La jeunesse y est étudiée sur plusieurs pages à travers l'action de l'Office municipal de la jeunesse créé fin 1940 par les mouvements scouts Edf, etc.. On note le passage d'EDF aux Jeunes du Maréchal. Le délégué à la Jeunesse est évoqué.

Jean-Claude CATHERINE, La ligne de démarcation en Berry-Tourraine, 1940-1944. Contrôles et passeurs clandestins au cœur de la France, Châteauroux, Point d'AEncrage-Le CREDI éditeurs, 1999, p. 138-140 à propos de l'abbé Moreau, aumônier S.D.F. A comparer avec le récit paru dans le Bulletin 7e groupe S.D.F de Bourges, juin 1951-nov. 1952, 13 p., Archives Dép. du Cher, 11 F 30.

Voilà Passy, les Eclaireurs unionistes de Passy de 1912 à 1999, livre de 176 pages à commander à Amédée Brunet, 39 avenue Duquesne, 75 007 Paris, 17,68 Euros, port compris, (chèque à l'ordre de EEUF Passy). Historique du groupe depuis sa fondation en 1912, avec un coutumier (la troupe, l'année, les camps), un cahier photos et la liste des camps de la troupe depuis sa fondation.

Jean-Pierre RIOUX, Deux cent ans d'inspection générale, 1802-2002, Fayard, 412 pages, 22 Euros. Pages 267-286, portrait de Louis François, inspecteur général de l'Éducation nationale, longtemps président des Éclaireurs de France, décédé le 13 janvier 2002 (Le Monde du 23 janvier 2002). Il était le frère de Pierre François, commissaire général des Éclaireurs de France pendant l'Occupation, fondateur des Francas à la Libération. Un portrait de Louis François sur Internet, à l'adresse :
http://www.clubs-unesco.asso.fr/vieasso01-02.asp

Sur le scoutisme féminin :

Marie-Thérèse CHEROUTRE, Un scoutisme au féminin. Les Guides de France, 1923-1998, Cerf, juin 2002, 628 p. Voir la recension à la fin de cette Lettre d'informations.

Jean-Paul THOMAS, " Les droites, les femmes et le mouvement associatif, 1902-1926 ", dans Associations et champ politique. La loi de 1901 à l'épreuve du siècle, sous la direction de Claire Andrieu, Gilles Le Béguec, Danielle Tartakowsky, Publications de la Sorbonne, 2001, signale l'engagement dévoué de Marie Diémer, fondatrice des Guides de France, aux Croix de feu et au PSF du Colonel de La Rocque (p. 525, 528).

Jean-Jacques GAUTHE, " Le Réseau des Pur-sang des Guides de France, 1942-44 ", Histoire du Christianisme magazine n°11, juin 2002, p. 92-98. L'histoire d'une filière d'évasion créee par les Guides de France en Alsace annexée entre 1940 et 1942.

Un siècle de vie associative : quelles opportunités pour les femmes? Actes du colloque international tenu les 14-15-16 mai 2001 à l'Assemblée nationale et au Centre historique des Archives nationales, à Paris, publiés par Evelyne Diebolt et Christiane Demeulenaere-Doyère
Association Femmes et associations, 3, rue Rataud, 75005 Paris, 16 euros (frais de port inclus)
Renseignements : e.diebolt@noos.fr ou christiane.demeulenaere@culture.gouv.fr
Christiane Douyère-Demeulenaere, Section du XIXe siècle, Centre historique des Archives nationales,
60, rue des Francs-Bourgeois 75141 Paris cedex 03 tél : 01 40 27 62 94, fax : 01 40 27 66 47

Le numéro 264 de la revue L'Histoire d'avril 2002 publie p. 79 une photo étonnante et émouvante prise en 1942 ou 1943 au camp d'internement de juifs de Rivesaltes : quatre jeunes filles juives alignées font le salut scout devant le foyer du camp sur la porte duquel on voit les inscriptions CIMADE-YMCA.


Sur le scoutisme en monde colonial :

Annie REY-GOLDZEIGUER, Aux origines de la guerre d'Algérie, 1940-45, de Mers el Kébir aux massacres du Nord-Constantinois, La Découverte, 2002. Beaucoup de références sur les SMA... pratiquement toutes reprises chez Derouiche et Omar Carlier. On note une méconnaissance du scoutisme de la part de l'auteur. Ecrire, p. 70, que la FFE créé une section " d'éclaireuses populaires " (de quoi s'agit-il ?) recrutant parmi les musulmanes en 1944 pour dédouaner le pétainisme du scoutisme français, c'est un peu léger.

Charles-Robert AGERON, dans " L'Algérie est ma patrie ", Les collections de L'Histoire, n°15, spécial La guerre d'Algérie, signale le patriotisme des Scouts Musulmans Algériens, p. 12-13.

Jacques CANTIER, L'Algérie sous le régime de Vichy, Odile Jacob, coll. Histoire, mars 2002, 417 p., 24,55 euros. Voir notamment les pages 300-303.

Serge JOUIN, Marcel LESNE, Louis RIGAUD, Jacques SIMON, " Association Les amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons ", L'école en Algérie, 1830-1962. De la Régence aux Centre sociaux éducatifs, Publisud, 2001, 205 p.

A l’école de l’aventure. Pratives sportives de plein air et idéologie de la conquête du monde, 1890-1940
sous la direction de Christian POCIELLO et Daniel DENIS. Actes du colloque d’Orsay (1996) et de Marly-le-Roi (1998), P.U.S. Presses Universitaires du Sport (dont c’est le premier titre), B.P. 215 38 506 Voiron cedex 04 76 65 87 17. Fax 04 76 05 01 63, 325 p., mars 2000, 280 frs.
Très bel ouvrage de 20 contributions (6 touchent directement le scoutisme) pour une approche thématique croisée novatrice qui invite à poser un autre regard sur les enjeux sous-jacents précédant ou accompagnant l’apparition et l’affirmation des mouvements de jeunesse. On regrettera l’absence d’index général et de bibliographie dans la majorité des textes.

Agnès THIERCE, Histoire de l’adolescence, 1850-1914, Belin, coll. Histoire de l’éducation, dirigée par Antoine Prost, Jean-Noël Luc, Bruno Delhoste, Pierre Gaspard, novembre 1999, 334 p, 120 frs. Notes, index, bibliographie. Scoutisme cité pp. 247-252 en fin de période au titre des innovations pédagogiques avec le mouvement des Ecoles nouvelles. Ouvrage de référence indispensable avec celui de Gérard Cholvy, Histoire des organisations et mouvements chrétiens de jeunesse en France (XIXe – XXe siècle), Cerf, septembre 1999, 419 p., les deux se complêtant par la nécessaire remontée en amont qu’ils opèrent sans laquelle on ne peut comprendre l’essor des mouvements de jeunesse organisés du XXe siècle.

Valentine GAUCHOTTE, Les catholiques en Lorraine et la Guerre d’Algérie, préface de Gilbert Meynier, L’Harmattan (5-7 rue de l’Ecole Polytechnique 75 005 Paris), 114 p., 85 frs. Publication du texte de la maîtrise d’histoire soutenue à Nancy en 1998. Important chapître sur la crise de la Route S.D.F. en Lorraine en 1956-57.

Charles-Edouard HARANG, I.E.P. Paris, " Le Jamboree scout de Moisson, 9-20 août 1947 ", Revue Européenne d’Histoire - European review of History, (2 n°/an), Vol. 7, n° 1, 2000, p. 63-75. Carfax Publishing Ltd, PO Box 25, Abingdon, Oxforshire OX14 3UE, UK. http://www.carfax.co.uk

Elles ont épousé l’éducation spécialisée. Educatrices et femmes d’éducateurs il y a cinquante ans, textes présentés par Mathias GARDET, Vincent PEYRE et Françoise TETARD, L’Harmattan-C.N.A.H.E.S. (Conservatoire National des Archives et de l’Histoire de l’Education Spécialisée). 15 contributions, nombreux documents, 180 p. 120 frs + 24 de port. CNAHES 29 rue Gabrielle 75 018 Paris Fax: 01 45 39 49 85.

Images de l’identités juives. Immigrations et intégrations depuis 1880, éd. Liana Levi-Mémoire juive de Paris, janvier 2000, 318 p. Recueils de très nombreuses photographies commentées. Quelques pages sur le scoutisme E.I.F. et les mouvements de jeunesse juifs pour les années Vingt, Trente dans le chapître " Militants ".

Annick OHAYON, L’impossible rencontre. Psychologie et psychanalyse en France, 1919-1939, La Découverte, 1999. Scoutisme évoqué p.118, 149, 349-350.

Jacques DIEU, 50 ans de culture Marabout, 1949-1999, Nostalgia éditions, 480 p. 280 frs uniquement par correspondance, 21 rue Jardon 4800 Verviers, Belgique. 00 32 87 33 43 73. Histoire de la célèbre collection fondée par le Belge André Gérard, très marqué par le scoutisme.

Philippe GODDIN, Les débuts d'Hergé, du dessin à la bande dessinée, éditions Moulinsart, 1999, 195 F. Nombreux éléments sur le passé scout d'Hergé et sur ses dessins dans les revues scoutes belges.

François-Marin FLEUTOT, Des royalistes dans la Résistance, Flammarion, avril 2000, 514 p., ignore totalement les mouvements de jeunesse et scouts alors que l’index comprend une dizaine de noms de chefs connus.

Emmanuel CHADEAU, Mermoz, Perrin, janvier 2000. SDF évoqués p 313 quand Le Chef SDF en 1938 demande qu’on ne place plus d’unités sous le patronage de Mermoz après la parution de sa biographie par Joseph Kessel révélant sa vie privée dissolue. La Rocque répondra : " Il faut que nos membres restent chez les scouts ".

G.R. THIBAULT, " Grands textes ", " mythes ", " récits fondateurs " : Kipling à l’école élémentaire et au collège ", Trames (Gilles Ragache IUFM B.P. 18, 76 131 Mont St Aignan cedex) n°6, octobre 1999.

Jean BRUNO, journaliste, " En 1899, déjà des camps de concentration ", Historia, janvier 2000, revient sur la " pacification " britannique pendant la guerre contre les Boers.

Louis-Bernard KOCH, historien belge, auteur de la Bd récente sur Larigaudie parue aux éd. du Triomphe : " 1937 : Paris-Saïgon en auto, c'était autre chose que le Paris-Dakar ". Historia n° 637, janvier 2000, n° intitulé : " Féminime, mondialisation, humanitaire, le 20° siècle n'a rien inventé ". P. 46-50.

Nathalie DUVAL, " L’Ecole des Roches : une école normande au rayonnement international, 1899-1999 ", Etudes normandes, n°4, 1999, pp.35-62. (scoutisme cité p.48).

Jean-Jacques GAUTHE, " Petite encyclopédie des associations indépendantes de scoutisme, 1911-1939 ", 1ere partie, 22 associations décrites. Scoutisme et collections, n°58 janvier 2000.

Les 3 CD audio " 20ème siècle, 100 ans de sons ", Little Big Man - RTL, 99 Frs, racontent chaque année du siècle. Pour 1907, le seul évenement est la création du scoutisme avec un choeur de scouts qui chantent et un enregistrement de BP en français. Il s'agit de celui realisé lors de sa venue en 1936 en France.

K7 vidéo " L’appel de l’aventure. Le scoutisme et les jeunes (1910-1940) ", 52 minutes réalisé par Sébastien Denis, décembre 1999, co-production ARCS-INJEP. Images d’archives, 11 témoignages de témoins (principalement E.D.F.), commentaires de chercheurs. 100 K7 réalisées, non vendues. Contactez Dominique Vivenot à l’INJEP au 01 39 17 27 52. Fax: 01 39 17 27 65.

Pat Hopkins & Heather Dugmore, The boy: Baden-Powell and the siege of Mafeking, éd. Zebra, South Africa, octobre 1999, 219 p., 9.99 £. Ouvrage militant revisitant la légende dorée de B.P.: " Historic mythology credits Robert Baden-Powell, father of the Boy Scout movement, as the " Hero of Mafeking " and the St George who saved England in its darkest hour. In reality he was the " Monster of Mafeking " - responsible for untold tragedy during the siege of that town in the South African War of 1899 to 1900 ". (Extrait de la préface).

Jean-Jacques Gauthé avait envoyé le courrier qui suit à la revue Courrier international lors de sa présentation du livre de Pat Hopkins: "  L’article de Pat Hopkins paru dans Courrier international n°438 du 25 mars 1999 présente comme un scoop l’attitude de Baden-Powell lors du siège de Mafeking (1899-1900). Celui-ci est accusé d’avoir été raciste et d’avoir laissé mourir les Noirs de faim afin de sauver les Blancs.

L’historien anglais Thomas Pakenham a déjà très largement présenté cette question ... il y a 20 ans dans The boer War, Abacus, 1979. L’ouvrage a eu au moins cinq éditions et ses conclusions ont été largement reprises par Tim Jeal dans son excellente biographie critique, Baden-Powell, Hutchinson, 1989, p 260-277. La guerre des Boers a été l’une des premières guerres coloniales avec son cortège d’horreurs désormais hélas bien connues population prise en otage et enfermée dans des camps d’internement afin d’empêcher l’aide à la guérilla, ratissage du terrain et représailles, action psychologique... Quant à la valeur de la vie des Noirs, les Anglais ne voyaient pas la chose d¹une manière très différente de celle des Boers ou d’autres colonisateurs européens en Afrique, parfaitement convaincus de leur supériorié d¹homme blanc... Les Anglais ont pratiqué la lutte anti-guérilla à grande échelle lors de cette guerre. De très nombreux Boers sont morts de faim dans les camps d¹internement, ce que Hopkins, curieusement ne rappelle pas. Après le départ de Lord Roberts, Kichener prit le commandement en chef des forces britanniques en Afrique du Sud. Il y créa 49 camps où 118.000 Blancs, essentiellement des femmes et des enfants, furent internés ainsi que 43.000 Noirs. Il y eu 28.000 morts du fait d¹épidémies ou de malnutrition.

Baden-Powell a agit à Mafeking comme hélas n’importe quel autre officier britannique l’aurait fait et privilégia effectivement nettement les Blancs aux Noirs, notamment dans la répartition des rations. De là à en faire un admirateur d’Hitler et de Mussolini, c’est procéder un peu vite en besogne, voire même rechercher le sensationnel. Après la guerre de 1914-1918, Baden-Powell devint d’ailleurs nettement pacifiste. "

Gérard Cholvy, Histoire des mouvements et organisations de jeunesse chrétiens en France, XIXe-XXe siècle, collection petit Cerf-Histoire, septembre 1999, 419 p., 150 frs. Voir la recension d’Arnaud Baubérot.

Jean Estève, un parcours engagé, 1920-1999, recueil de témoignages et de documents, 226 p., octobre 1999, chez Yvon Bastide, 188, rue Jean Grémillon 34 070 Montpellier, 120 frs à l’ordre E.E.D.F.

L’Ecole des Roches, creuset d’une éducation nouvelle, Les Etudes sociales, n°127-128, 264 p. Introduites par Françoise Mayeur, 15 contributions dont Louis Raillon: " Georges Bertier, un pionnier de l’éducation nouvelle ", Daniel Denis, Nathalie Duval, Régis de Reyke, etc... Société d’économie et de science sociales, 80 rue Vaneau 75 007 Paris, 160 frs.

Jean-Jacques Gauthé, " Scouts et guides au sein du mouvement Témoignage Chrétien, 1941-1944 ", Scoutisme et Collections, n°57 octobre 1999, pp.45-54. (revue chez Yves Zacchi, 01 48 55 04 05).

Amicale des Anciennes de la Fédération Française des Eclaireuses au Maroc, Recueil de souvenirs, 59 témoignages réunis et présentés par Danielle Pitaud-Thomas, 246 p. dont 88 de photographies. Chez Madame Colette Botuha, 29 rue de Méon 64 Pau, 05 59 32 14 37, 200 frs + 30 frs de port. Chèque à l’ordre A.A.F.F.E.M.

Scoutisme: histoire d’une dérive, le guide complet des groupes scouts, articles et enquêtes militants de Christian Guérin, Mehdi Ba, Philippe Dallecoste, Gilles Hell, Les dossiers de GOLIAS, éd. Golias, septembre 1999, 303 p.

Louis Fontaine, " Au siège de Mafeking: Baden Powell et les origines du scoutisme ", Cahiers de Chiré, n°14, juillet 1999.

Gérard Cholvy, Histoire des organisations et mouvements chrétiens de jeunesse en France (XIXe – XXe siècle), Paris, Cerf, 1999, 419 p.

Des lendemains de la décennie révolutionnaire à la fin des années 1990, Gérard Cholvy nous invite à parcourir l'histoire des associations de jeunesse catholiques et protestantes. Constatant que, dans le cadre d'une stabilité retrouvée grâce au régime concordataire, la question de l'édification des fidèles se fait plus pressante, l'auteur nous montre combien les thèmes récurrents de l'ignorance religieuse des familles et de la désertion des églises au lendemain de la première communion sont à l'origine d'une sensibilité accrue à l'égard des questions d'encadrement et de formation de la jeunesse. Il distingue alors dans les premiers cercles pieux, recrutés à l'aube du XIXe siècle parmi les rangs d'une jeunesse des écoles largement hostile à l'Eglise romaine, ainsi que chez les "francs-tireurs" du patronage catholique en milieu populaire à l'époque du positivisme triomphant, les premiers frémissements d'une histoire qui conduit aux grandes organisations nationales (scoutisme, JOC, JAC, JEC…) qui s'imposeront au milieu du XXe siècle. Cherchant ensuite à analyser dans leur complexité les crises qui ébranlent ces organisations entre la Libération et les années 60, Gérard Cholvy se demande si l'on ne peut distinguer, dans leurs évolutions les plus récentes, les signes d'un possible renouveau.

S'il souligne la récente multiplication des travaux scientifiques et des monographies sur l'histoire des mouvements de jeunesse (et du scoutisme tout particulièrement), Gérard Cholvy ne prétend pas proposer ici une synthèse. Le temps n'en est, selon lui, pas encore venu tant subsistent les zones d'ombre. Il ne s'agit pas non plus d'approfondir la problématisation du sujet, ni de présenter un bilan des dernières avancées de la recherche en la matière. L'auteur veut plutôt inviter le lecteur habitué aux histoires particulières (histoire de tel ou tel mouvement, de telle ou telle confession…) à dépasser ces cloisonnements pour appréhender les mouvements chrétiens de jeunesse à travers un large panorama historique qui, reliant les méthodes et les organisations les unes aux autres et les replaçant dans un contexte plus large, cherche à mettre en évidence les interactions, les influences, les héritages et les innovations. C'est assurément là que réside le grand mérite de cet ouvrage.

On ne peut que se réjouir de l'abondance et de la précision de la bibliographie qui témoignent de la vigueur de la recherche historique dans un domaine encore relativement neuf et offrent une voie d'entrée au lecteur néophyte qui voudrait s'engager plus avant dans ce sujet. On regrettera cependant l'absence d'appareil critique, probablement imposée par des contraintes éditoriales. Privé des traditionnelles, mais combien utiles, notes de bas de page, le lecteur aura beaucoup de peine trouver les références des travaux qui sous-tendent le propos et à satisfaire sa curiosité aiguisée par telle affirmation ou son désir de précisions.

On regrette également que cette étude reste très classique, privilégiant les aspects factuel et institutionnel. Les recherches consacrées à l'histoire culturelle de la jeunesse restent encore rares, elles existent cependant. Il semble à présent nécessaire de s'interroger sur les systèmes symboliques mis en place ou mobilisés par les organisations de jeunesse, ainsi que sur les pratiques qu'elles suscitent, en s'ouvrant à des interprétations plus anthropologiques. Une telle histoire des mouvements aurait certainement plus à nous apprendre sur les sociétés dans lesquelles ils sont plongés qu'une étude de l'organisation et des intentions qu'elle affiche. Il semble également important de croiser l'approche sociale et institutionnelle des mouvements de jeunesse - dont il ne s'agit pas de mettre en cause la pertinence - avec une étude critique des représentations qui motivent ou freinent leur essor. Ainsi lorsque Wilfried Monod parle de "la nullité de certains catéchumènes" en 1902, est-ce la preuve d'une réelle déperdition qualitative (page 84) ou est-ce le témoignage d'un accroissement de la sensibilité à l'égard de l'instruction religieuse des jeunes, d'une augmentation des exigences en la matière qui alimenterait le sentiment de déclin et encouragerait une tentative de reprise en main par la fondation d'organisations de jeunesse appropriées ?

Profitons, enfin, de ces quelques lignes pour tenter de rectifier une erreur maintes fois reproduite : Samuel Williamson, l'introducteur du scoutisme dans les UCJG, ne fut jamais pasteur (page 178).

Finalement, cet ouvrage qui vise essentiellement un large lectorat de non spécialistes, peut contribuer, grâce à l'autorité dont jouit son auteur, à donner ses lettres de noblesse scientifique à une histoire religieuse des mouvements de jeunesse – domaine qui sembla longtemps réservé aux témoignages des anciens cadres et militants Le jeune chercheur, avant de se lancer dans son étude, le lira avec profit pour clarifier sa vision du champ institutionnel et mettre sur pied sa chronologie. Mais il gagnera à compléter cette lecture en s'appropriant les pistes de recherches ouvertes avec vigueur par le même Gérard Cholvy en 1985 (Mouvements de jeunesse, Paris, Cerf) et en se penchant sur les nouveaux axes d'approches initiés en divers lieux et dont le B.L.I.G.R.U.H.S. s'est, plusieurs fois, fait l'écho.

Arnaud Baubérot

LE" SCOUTISME "COMMUNISTE


Le Parti communiste s’est intéressé au scoutisme dans les années 30 et après-guerre. Cette dimension n’avait pratiquement pas jusqu’à présent été envisagée par les nombreux chercheurs ayant travaillé sur le communisme. Il est vrai que plus globalement de nombreux éléments de l’histoire de la Jeunesse Communiste restent à découvrir.

J’avais consacré dans mon livre Le scoutisme en France, inventaire de la bibliographie et des sources, un chapitre aux imitations politiques du scoutisme qui présentait les éléments existants sur le scoutisme communiste (p 277-282). Depuis, plusieurs ouvrages ont complété ce sujet.

Lucien Mercier (Université de Tours) a publié dans les Cahiers d’histoire n° 71, 2° trimestre 1998, p 109-121, une première synthèse " Enfance et Parti communiste français, 1920-1939 ". L’auteur note qu¹il s’agit d’un " champ d’intervention ignoré " et remarque " un chantier fécond de l’histoire religieuse " à propos de la multiplication des travaux sur le scoutisme et les patronages. Il constate une présence communiste réelle sur le terrain de l’enfance au travers de différents acteurs (mairies, organisations de masse, et par différents domaines d’action (scoutisme rouge, loisirs de l’enfance via les patronages municipaux, école). Ce thème pose de nombreuses questions, notamment sur la socialisation politique des enfants et sur le rôle des mouvements d’enfants comme matrice de l’adhésion communiste. Et Lucien Mercier conclut en insistant sur l’importance des archives et leur pauvreté en France.

Cet auteur a précisé le thème du scoutisme communiste dans sa contribution " Enfance et Parti communiste français : le scoutisme rouge, 1921-1933 " dans l’ouvrage collectif sous la direction de Vincent Duclert, Rémi Fabre et Patrick Fridenson, Avenirs et avant-gardes en France, XIX°-XX° siècle, hommage à Madeleine Rebérioux, éditions La Découverte, 1999, p.342-356. Celle-ci est essentiellementfaite à partir de la presse. Dès la fondation du PCF, des Groupes communistes d’enfants apparaissent. Ils comptent 3000 pupilles de 8 à 14 ans en juin 1922. A partir de 1925, ceux-ci s’organisent sur le modèle soviétique des Pionniers, lui même calqué sur le scoutisme. Uniformes, promesse, drapeau apparaissent ainsi que la concurrence avec les mouvements scouts. La ligne " classe contre classe " du PCF isole l’organisation des enfants qui se restructure en 1930. Il y a en 1932 un millier de Pionniers en France et 5000 enfants dans les patronages communistes.

Cette première approche devra bien évidemment être complétée. Mais elle illustre l’ouverture de nouveaux champs de recherches sur l’histoire du scoutisme et ses imitations. Notons également également la parution dedeuxautres ouvrages sur des thèmes voisins : Les origines du sport ouvrier en Europe, ouvrage collectif sous la direction de Pierre Arnaud, édition l’Harmattan, 1994, qui examine notamment les organisations sportives communistes auxquelles le scoutisme rouge était lié (celui-ci n’est toutefois pas évoqué dans ce livre) et Mon camarade par Alexandre David, éditions EMV, 1997. Il s’agit de l’histoire du journal communiste pour enfants Mon Camarade, publié à partir de 1933, et des journaux qui l’ont précédé, mêlée aux souvenirs d’enfance militante de l’auteur. Le scoutisme est évoqué à plusieurs reprises : " création de la bourgeoisie pour éloigner les enfants de la lutte de classes ", admiration et copie du système des Pionniers soviétiques " pour contrecarrer l’influence du scoutisme ",encouragement de la vente du journal Mon Camarade aux scouts: Hostiles, réservés d’abord, ceux-ci se laissent finalement séduire, tandis qu’au terme de l’épisode, le curé qui les encadrait, submergé, n’avait plus qu’à lever les bras au ciel. (p 86, 1934). On trouvera également dans ce livre de nombreux éléments sur le contenu de Mon Camarade : bandes dessinées, romans pour enfants...

La dimension internationale du scoutisme communiste, à replacer dans la stratégie du Komintern, donne un intérêt tout particulier à cette recherche dans une perspective européenne. De tels mouvements ont en effet existé dans d’autres pays. C’est par exemple le cas en Allemagne avec les Rote Pfadfinder. Les archives de Moscou, dont la France devrait prochainement récupérer la partie lui revenant, permettraient certainement d’intéressantes découvertes à ce sujet... et sur quelques autres.

Jean-Jacques Gauthé


Enfance et Parti communiste, 1920-1939
, de Lucien Mercier (Université de Tours), Cahiers d’histoire n°71, 2° trimestre 1998, pp.109-122.

Avenirs et avant-gardes en France, XIX-XXe siècle, hommage à Madeleine Rebérioux, sous la direction de Vincent Duclert, Rémi Fabre et Patrick Fridenson, édition La Découverte, 1999. Contribution de Lucien Mercier, " Enfance et Parti communiste français: le scoutisme rouge, 1921-1933 ", pp.342-356.

L’aventure du scoutisme unioniste: 1909-1970. un aide-mémoire pour les racines du futur et les cadres EU de demain, d’Alain Morley, 70 p., illustrations. Synopsis/aide-mémoire. Alain Morley, muséologue, est l’archiviste des Tisons, groupement des anciens Eclaireurs Unionistes de France-F.E.E.U.F. (40 frs auprès de madame Scheurer, 239 Bvd Jean Jaurès 92 100 Boulogne à l’ordre des Tisons).

Contre-enquête sur le scoutisme. Le scoutisme à l’épreuve. Le scoutisme dans l’épreuve, de Rémi Fontaine et Alain Sanders. (Reprise des articles publiés cette année contre les SDF dans Présent où sont journalistes les deux auteurs). Editions Godefroy de Bouillon, 108 p., mai 1999, 100 frs.

La mémoire du scoutisme: dictionnaire des hommes, des thèmes et des idées, de Louis V. Fontaine, édité à compte d’auteur, 359 p., 2000 exemplaires, juin 1999, 195 frs. Commençé en 1981, ce travail se révèle une mine incontournable d’informations référençées pour des recherches sur le scoutisme, notamment catholique. Même si le point de vue de l’auteur, créateur des éditions de l’Orme rond, n’est pas neutre (défense du scoutisme " traditionnel " et jugements de valeur nombreux sur l’évolution des Scouts de France), l’ouvrage apporte d’utiles précisions sur les personnes (145 notices) et les thèmes (127 notices).

Un hébreu d’origine juive. Hommage au Rav Yehouda Léon Askenazi (Manitou), de Michel Kojinsky. Editions Ormaya, 1998, 349 p. avec nombreuses photographies et témoignages. Léon Askénazi (décédé en 1996, cf Le Monde, 25 octobre 1996), Commissaire E.I.F. après guerre, était un des maîtres de la pensée juive occidentale. A noter un chapître sur les E.I.F. (pp.40-50) et un sur l’Ecole d’Orsay, créée en 1945, pp.61-84.

Les Guides de France, un siècle d’émancipation féminine, d’Aude Leroy et Sandra Pizzo, préface de Jacques Duquesne, Bayard Editions-Centurion, novembre 1998, 278 p, sans index, ni bibliographie. Historique tracé à grands traits convenus par deux jeunes journalistes -27 et 24 ans- dont la sortie coïncidait avec le 75ème aniversaire des G.D.F. le samedi 7 novembre 1998.

Jacques Sevin, une identité, du père André Manaranche, s.j., (42 rue de Grenelle, 75 343 Paris cedex 7) Le Sarment Fayard, collection " Témoins de la Lumière ", sorti le 22 janvier 1999, 288 p. Livre d’un genre hybride, mi-historique grâce au dépouillement des archives Sevin, mi-programme spirituel. Le père Manaranche rend un vibrant hommage à son prédécesseur dans la Compagnie et apporte un éclairage très précis sur son rôle et ses motivations spirituelles dans le lancement des S.D.F.

Etre chrétien en France au XXe siècle, de 1914 à nos jours, de Jacques Prévotat, (Seuil, novembre 1998, 286 p.) ignore malheureusement le rôle des mouvements de jeunesse -exécutés en une page et demie pp. 122-123- en dehors de l’A.C.J.F. et de l’Action catholique (pp.52-57). C’est peu pour une période plus de 80 ans. Les "S.D.F". ne sont ainsi mentionnés qu’une fois es-qualité (+ p.75 pour Uriage), indiqués d’ailleurs au nombre de 40 000 en 1945 (p.122) alors qu’ils approchaient les 100 000.

Algérie, une mémoire oubliée, Fédération Française des Eclaireuses, 1930-1962, recueil de témoignages patiemment rassemblés et superbement présentés (156 p., index, documents), auprès de l’auteur: Simone Akli-Paumier, 15 allée de la Source 78 480 Verneuil sur Seine, 150 +30 frs de port. Tiré à 500 ex. en septembre 1998, plus de la moitié déjà partis.

La guerre des Boers 1899-1902, de Bernard Lugan, Perrin, 364 p., 1998, contient 2 fois Baden-Powell dans son index. Les pages en question n’apportent pas d’éléments nouveaux.

 

Monographies scoutes locales

 

75ème anniversaire. Retrouvailles F.E.E.U.F. Schillick. Historique détaillé du groupe local E.U. alsacien de Schiltigheim. Nombreuses illustrations, décembre 1999. 35 frs chez M. Pierre Halstenbach, 5 rue de l’Isère 67 800 Hoenheim ou E.E.U.F. Foyer Protestant 2 rue des Tonneliers 67 300 Schiltigheim.

Si la DOUZE nous était contée, historique, nombreux témoignages et recueil de documents de la troupe Scout de France 12ème Nancy pour la période 1927-1950. Nombreuses photographies d’excellente qualité, chronologie, bibliographie. Janvier 2000, 141 p. Renseignements auprès de Daniel Petit, 16 rue de Serrre 54 Nancy.

La belle aventure du scoutisme boulonnais, 1915-1995 (E.D.F., S.D.F., E.U., G.D.F.), de Guy Bataille, 130 p. avec nombreuses photographies laser. 3 parties : 1915-1939, 1939-1945, 1945-1995. Cette dernière partie survolée en raison de l’absence d’archives locales, régionales et nationales conséquentes. 500 exemplaires tirés, diffusés uniquement par la librairie Pierre Dumyni, 48 rue Faidherbe 62 200 Boulogne-sur-Mer 03 21 87 43 44, fax: 03 21 87 43 44. 50 frs + frais de port.

Les S.D.F. et G.D.F. de Villemomble (banlieue parisienne) ont sorti une plaquette souvenir de 24 pages (format A4) à l’occasion des 75 ans de la création du groupe S.D.F. de Villemomble, 1923-1998. Pas de textes d’analyses de la naissance du groupe et de son développement, mais une très belle collection de photographies légendées qui permet de jeter un oeil sur 75 ans d’évolution et de mutations. La troupe avait été créée par l’abbé Bernard KLEINavec comme premier chef de troupe (1923-1926) un certain Marcel-Denys FORESTIER (Girafe profonde). Commande à Mlle Picault, 58 allée du centre 93 250 Villemomble, 75 frs port compris.

Mémoire des Edf et de la FFE en Poitou-Charentes ou Pays de l’Ouest, de Jacques Furet et Jean Sabaut, recueil de témoignages et souvenirs de 38 anciens, présenté le 10 mars 1999 au Centre régional de Documentation Pédagogique de Poitiers. Chez Jacques Furet, 5 rue des Coudrais 86 400 Civray, 60 frs à l’ordre AAEE/grand Sud Ouest.

 

Mouvements, jeunesse, pédagogie...

 Publications (mouvements de jeunesse)

Jean-Pierre BARDET, Jean-Noël LUC, Isabelle ROBIN-ROMÉRO, Catherine ROLLET, Lorsque l'enfant grandit, entre dépendance et autonomie, Presses de l'université Paris-Sorbonne, coll. Centre Roland Mousnier (1 rue Victor Cousin 75 230 Paris cedex 5, 01 40 46 27 20), 2002, 964 p. 48 euros.

Nathalie DUVAL, " Le mouvement de l'éducation nouvelle dans les sociétés européennes à la fin du XIXe siècle ", Histoire, Économie et Société, n°1, 2002, 21e année.

Les Études sociales nº 135, juin-juillet 2002, numéro spécial coordonné par Patrick Clastres consacré à " Deux réformateurs sociaux, Pierre de Coubertin et Hubert Lyautey ".
On y trouvera entre autres un article de Nathalie DUVAL, " Correspondance Edmond Demolins à Pierre de Coubertin : un rendez-vous manqué ? ".

Georges BENSOUSSAN, Une histoire intellectuelle et politique du sionisme, 1860-1940, Fayard, février 2002, 47 euros. Le rôle des mouvements de jeunesse, p. 647-658 (HeHaloutz, Betar, Hashomer Hatzaïr)

Jacques FREMONTIER, L'étoile rouge de David. Les juifs communistes en France, Fayard, 2002, 550 pages, 25 euros. Quelques éléments sur la Commission centrale de l'Enfance, les maisons d'enfants qui accueillaient après 1945 les enfants de retour des camps de concentration, divers groupes de jeunes sionistes d'extrême-gauche proche du scoutisme tels la Hachomer Hatzaïr.

Emmanuel GODIN (Université de Portsmouth), " La Fédération Française des Étudiants catholiques de l'Entre-deux-guerres au Régime de Vichy ", Revue d'Histoire de l'Église de France, tome 87, n°218, juin 2001, p. 87-111.

Jean-Paul MARTIN (Université de Lille III), " La Ligue de l'Enseignement, la loi de 1901 et le champ politique républicain ", dans Associations et champ politique. La loi de 1901 à l'épreuve du siècle, sous la direction de Claire Andrieu, Gilles Le Béguec, Danielle Tartakowsky, Publications de la Sorbonne, 2001, p. 459-475.

François BROCHE, L'Armée française sous l'Occupation, tome I, La dispersion, Presses de la Cité, 2001. Une troisième partie sur " Les mouvements de jeunesse ", p. 137-173. (Les Compagnons de France, Uriage, les Chantiers de jeunesse). Strictement aucune information nouvelle ni d'utilisation de sources inédites, mais une (mauvaise) vulgarisation entachée d'erreurs factuelles nombreuses.

Jean-Pierre DENIS (journaliste à La Vie), Nos enfants de la guerre, Seuil, 2002, entretiens avec Denise Bergon et Marguerite Roques, religieuses, qui ont accueilli dans leur pensionnat de Massip (Aveyron) des enfants juifs pourchassés.

Jacques CANTIER, L'Algérie sous le régime de Vichy, Odile Jacob, coll. Histoire, mars 2002, 417 p., 24,55 euros. (" Jeunesse encadrée ", p. 61 et suivantes, " Nouvelles organisations ", p. 297 et suivantes).

Anne RAFFIN, professeur de Sociologie à l'université de Singapour, " Easternization meets Westernization : Patriotic Youth organizations in French Indochina during second War ", French Politics, Culture and Society (revue américaine),Vol 20, n° 1, summer 2002.

Marc Sangnier en 1910, la lettre " Notre charge apostolique " et ses suites, Actes de la journée d'études du 29 septembre 2000 tenue en Sorbonne, 2002, 15, 24 E.
Institut Marc Sangnier : 38 boulevard Raspail 75007 Paris, tel: 01.45.48.77.70
e-mail : institut-marc-sangnier@wanadoo.fr, site : www.MARC-SANGNIER.COM


Publications annoncées

Le n°1 de la revue de l'association 1907 est prévu pour le dernier trimestre 2002. Les articles suivants autour du thème " Scoutisme et mouvements de jeunesse entre guerre et paix " sont annoncés :
-Les américains et le scoutisme en France après 1918 (Nicolas Palluau)
-Une présence chrétienne au risque de la Révolution nationale ? Jean Joussellin et le Secrétaire Général à la Jeunesse, 1940-1941 (Lionel Christien)
-Le scoutisme français dans les Oflag et les Stalag (Clément Millon)
-Le scoutisme en Afrique équatoriale française en 1939-1945 (Charles-Edouard Harang)
-Les revues des mouvements de jeunesse catholique en zone nord (Jean-Jacques Gauthé)
-Les Scouts musulmans d'Algérie et les événements du 8 mai 1945 (Jean-Jacques Gauthé)
-Le réseau des Pur-Sang (Julien Fuchs)
-Henri Marty (Nathalie Duval)
Diverses rubriques : recensions d'ouvrages, soutenances, actualités.

Les actes du colloque Pratiques et idéologies des mouvements de jeunesse, de l'Indochine à l'Algérie (septembre 2001) organisé par Nicolas BANCEL, seront publiés aux éditions La Découverte en avril 2003 sous le titre De l'Indochine à l'Algérie. La jeunesse dans les guerres de décolonisation.

Alain MICHEL publiera sa thèse d'histoire sur les E.I.F., Paris I 1993, aux éd. du Nadir en 2002.

Maurice CAPUL, professeur émérite en sciences de l'éducation à l'université de Toulouse, " Les conditions de la création des Scouts de France à Agen. 1925-1930 ", Revue de l'Agenais en 2003.

Ludovic LALOUX va publier sa thèse (1999) sur l'apostolat des Laïcs en France depuis le Concile Vatican II à la fin 2002 aux éd. F.X. de Guibert. Références à l'Action catholique et au scoutisme.

-La J.O.C. a-t-elle fait son temps ?, Cahiers de l’Atelier, n°484 avril-juin 1999, 125 p., 50 frs (12 av. soeur rosalie 75 013 Paris). Actes du colloque du 16 octobre 1998 organisé à l’Institut catholique de Paris. Contributions de Gérard Cholvy (Montpellier), Denis Pelletier (Lyon II), Xavier Dubreuil, Eric Belouet, etc...

-Lucie PICHE, " La Jeunesse Ouvrière Catholique Féminine. un lieu de formation sociale et d’action communautaire, 1931-1966. ", Revue d’Histoire de l’Amérique française, vol. 52, n°4, printemps 1999.

-Eric JENNINGS, Université de Toronto, " Révolution nationale, enseignement et jeunesse à Madagascar, 1940-42 ", Revue d’histoire moderne et contemporaine 46-4, octobre-décembre 1999., pp. 729-748.

-Jean-François CHANET, " La fabrique des héros. pédagogie républicaine et fabrique des grands hommes de Sedan à Vichy ", Vingtième siècle, revue d’histoire, n°65, janvier-mars 2000, pp. 13-34.

-Anne GUILLOU, Histoire d’élus. Enquête en Finistère, Presses Universitaires de Rennes, 1999, 224 p. Enquête sociologique. 5 p. sur les mouvements de jeunesse JEC JAC JOC (chap. 3: Les bases de l’engagement).

-Anne COQUETOUX et Patrick FACON, Enfants du XXe siècle, album photographique retraçant un siècle d’évolution de l’image de l’adolescence par décennie, Flammarion, avril 2000, 158 p., 240 frs.

-L’embellie de Marseille, une histoire de très belle facture des Ajistes en Provence de 1937 à l’après-guerre par un Collectif d’anciens Ajistes, coordonnée par Charles Jourdanet, 200 p. dont 116 de texte, très nombreux documents et photograpies laser, 4ème trimestre 1999.

Thierry Crépin et Thierry Groensteen (coordonné par), " On tue à chaque page ! ". La loi de 1949 sur les publications destinées à la jeunesse, Editions du temps-Musée de la bande dessinée, octobre 1999, 253 p. 95 frs.

(Thierry Crépin vient d’achever une thèse de doctorat d’histoire intitulée " Haro sur le gangster ! " La presse enfantine entre acculturation et moralisation, 1934-1954.)

Patrick Matagne, Aux origines de l’écologie. Les naturalistes en France de 1800 à 1914, CTHS, 301 p.

Ambrogio Albano, Le Sillon chez les Marianistes, 1894-1910, La Gerbe, 1999, 343 p.

Marc Sangnier, la guerre, la paix (1914-1939), actes de la journée d’études du 26 septembre 1997 organisée par l’Institut Marc Sangnier (01 45 48 77 70, 100 frs). 10 textes dont Olivier Prat, " La paix par la jeunesse: le congrès de Bierville en 1926 "; Mathieu Noli, " L’éveil des peuples, le Volontaire, les Volontaires de la paix ".

Les Cahiers du Radicalisme, n°2 avril 1999: Les enjeux de l’éducation, Balland, 349 p.

La santé des enfants au coeur de la politique locale, Bordeaux 1789-1989, MSH d’Aquitaine, 284 p.

Juliette Jover, avec Maurice Capul et Patricia Timsit, L’enfance en difficulté dans la France des années 40, L’exemple de Toulouse Saint Simon, Erès édition, 300 p.

Mathias Gardet, Eric Morin, Enfants de justice. La rééducation en Bretagne dans les années 40, catalogue de l’exposition tenue au Musée de Bretagne au printemps 1999 à Rennes (02 99 28 55 84, 25 frs), nombreuses photographies, 64 p.

Centre de Recherche Bretonne et Celtique, Sport, culture et religion. les patronages catholiques (1898-1998), actes du colloque de Brest, 24-25-26 septembre 1998, 28 communications introduites par Yvon Tranvouez et Gérard Cholvy, avec par exemple Vincent Rogard " Cure d’air, cure d’âme: les débuts des colonies de vacances (1880-1914) ". 150 frs franco de port, CRBC Faculté des Lettres 20 rue Duquesne BP 814 29 285 Brest cedex.

Les juifs en Allemagne de l’époque romaine à la République de Weimar, de Nachum T. Gidal, aux éditions Koëreman, 1998. Chapître sur les mouvements de jeunesse, avec nombreuses photographies, pp.336-341.

Idendités militantes, revue Siècles n°8, Cahiers du Centre d’Histoire des Entreprises et des Communautés, CHEC (29 bvd Gergovia 63 037 Clermont-Ferrand cedex 1), semestriel, Université Blaise Pascal-Clermont-Ferrand II (Dernard Dompnier, Pascale Quincy-Lefebvre). Avec par exemple: Pascal Bousseyroux: Les Equipes sociales en Auvergne, un militantisme catholique original; Vincent Flauraud: De l’apôtre à la militante, la naissance de la Jeunesse Ouvrière Agricole Féminine dans le Cantal.

La littérature de jeunesse dans tous ses écrits, Anthologie de textes de référence (1529-1970), de Jean-Paul Gourévitch, publié par le C.R.D.P. de l’Académie de Créteil en novembre 1998 dans la collection Argos Références. 120 frs + 20 frs, CRDP, 20 rue Danielle Casanova 94 170 Le Perreux sur Marne.

Des syndicalistes chrétiens en politique 1944-1962. De la Libération à la Vè République, de Bruno Béthouart, Septentrion, 1999. Parcours croisés de Paul Bacon (ACJF et JOC), Louis Beugniez (ACJF et JOC), Jules Catoire et Robert Prigent (JOC) où le rôle de l’Action catholique dans la formation de ces militants est bien mis en valeur (pp.43-54: Le vivier de l’Action catholique; la présence active dans les mouvements d’Action catholique).

Elite militante et système religieux: aux origines de l’Action catholique en France, Yvon Tranvouez, Elites et notables, XIXe et XXe siècles, KREIZ n°10, Etudes sur la Bretagne et les pays celtiques, Université de Brest, 1999, pp.271-278.

50 ans de scoutisme unioniste à Lingolsheim (67). Historique détaillé du groupe alsacien "landsberg" (1946-1996). Nombreuses illustrations, 30 pages.
S'adresser à monsieur Robert Charles 4 rue Frédéric Chopin 67 380 Lingolsheim
 
Roger Grossi, "Gédéon Sabliet 1892-1952, évangéliste et pasteur", Revue de la Société d'histoire du protestantisme de Nîmes et du Gard, Nîmes, 2000. Scout et chef E.U. à Nîmes avant et pendant la guerre de 14.

Revue:
Etudes. Histoire d'une revue. Le numéro spécial de la revue jésuite de mai 2000 indique p.36 et suivantes évoque l'abbé Frédéric de Bellinay, introducteur du scoutisme catholique au collège jésuite d'Avignon en... 1911 ! en réaction à la tristesse disciplinaire des Collèges jésuites et nous signale une source inédite : un polycopié à usage privé rédigé par le père Joseph Fortier, s.j. : Frédéric de Bellinay, Pionnier des missions du Tchad.